mars 2010, Volume 21 Numéro 1 Recherche toute les editions

Les petits électroménagers en salle de classe: le jeu en vaut-il la chandelle?

Au cours des dernières années, nous avons publié dans le bulletin Oracle divers articles portant sur les risques de blessure associés à l’utilisation de fours à micro-ondes et de téléviseurs installés sur des chariots pour matériel audiovisuel dans les salles de classe. Pourtant, l’utilisation de divers petits électroménagers, comme des bouilloires, des grilles-pains, des radiateurs portatifs, etc., dans les salles de classe continue de proliférer. Dans les conseils scolaires où cette pratique est autorisée, l’utilisation accrue de tels appareils (en dehors des activités d’enseignement) dans les salles de classe expose les élèves à un risque croissant de blessures graves.

Bien que la possibilité de prendre des repas, des boissons et des casse-croûtes chauds en salle de classe puisse paraître intéressante à première vue, OSBIE constate que beaucoup de blessures découlant de l’utilisation d’appareils de chauffage ou de cuisson auraient pu être évitées. Des élèves ont été ébouillantés ou brûlés par des liquides chauds renversés par d’autres élèves se rendant à leur bureau avec une tasse à la main, ou encore à cause de tasses se trouvant sur une table ou une rebord de fenêtres renversées, etc. Dans un cas, un étudiant a trébuché sur un fil électrique, ce qui a fait tomber une bouilloire d’une table et causé des brûlures graves et douloureuses. Dans un autre incident évité de justesse, on a surpris des élèves en train d’essayer de faire exploser une pile D dans un four à micro- ondes, ce qui aurait pu avoir de graves conséquences. Les radiateurs électriques portatifs présentent aussi des risques de blessure, puisqu’ils peuvent atteindre rapidement des températures élevées, causant des brûlures si on les touche alors qu’ils sont en fonction.

Ces dangers n’existeraient pas et ces accidents et blessures ne se seraient pas produits si aucun appareil de chauffage ou de cuisson ne se trouvait dans les salles de classe où les élèves peuvent y accéder, ou dans des endroits où ils peuvent facilement y avoir accès. Il est recommandé que de tels appareils soient strictement réservés aux cafétérias ou aux salles appropriées où une supervision adéquate est exercée, sauf dans le cas des salles de classe spécialement conçues (p. ex., pour les cours de sciences familiales, de dynamique de la vie, etc.).

David Beal,
Directeur de la gestion des risques